PARTAGER
French left-wing party Parti de Gauche (PG) co-president Jean-Luc Melenchon delivers a speech during a public meeting in support of PG's national secretary and candidate for the 2014 municipal election in Paris, in the Gymnase Japy in Paris on November 29, 2013 in Paris. AFP PHOTO / PIERRE ANDRIEU

Jean-Luc Mélenchon serait-il un bon perdant ?
Il reconnait avoir perdu une première manche contre Emmanuel Macron, mais il ne s’avoue pas vaincu pour autant. C’est mal le connaitre !

“Pour l’instant c’est lui qui a le point. Il ne faut pas chercher à le cacher parce que si on raconte des histoires, il n’est pas crédible. Normalement l’avalanche devait avoir lieu. Elle n’a pas lieu. Voilà la situation mais on peut espérer reprendre le point. Il est clair que si la jeunesse se met en mouvement, ça y est, c’est parti. Mais c’est pas le cas.

C’est bien connu l’espoir fait toujours vivre !

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom