PARTAGER

Une année noire pour le PS qui a vu l’élection d’Emmanuel Macron, la déroute de Benoit Hamon aux mêmes présidentielles et quelques semaines plus tard, un revers, sans nom aux législatives.

Le PS est fauché, et vend l’immeuble historique de Solferino.

Stéphane Le Foll vient de faire part son gros coup de bleus : Je n’ai jamais rencontré un électeur qui est venu me voir en disant ‘je vote pour vous si vous quittez Solférino ! Ça me rend très triste tout ça, parce que c’est toute une histoire. J’entends certains qui s’expriment en disant ‘c’est génial, on va changer de lieu, on va se rapprocher des couches populaires, comme ça les couches populaires vont voter pour nous… On va bientôt aller dans la Creuse parce qu’il faudra se rapprocher des couches rurales aussi”.

Le PS a perdu avec les législatives 17 millions d’euros en moins par an.

Au premier tour, chaque voix raporte 1,42 euro aux partis. En 2012, avec 7.618.326 voix obtenues en 2012, le PS avait ainsi reçu 10,8 millions d’euros, par an, pendant le dernier quinquennat.

Avec, 1.685.773 voix, le PS doit composer avec 2,4 millions d’euros par an sur les cinq prochaines années. Le manque à gagner s’élève donc à 8,4 millions d’euros par an !!!

Le PS va aussi perdre un joli pactole que l’Etat distribue pour chaque parlementaire élu (Assemblée et Sénat) : 35-40.000 euros. En passant de 250 députés à une vingtaine, le PS perdu en de nouveau 8,5 millions d’euros par an !!!

Soit un manque à gagner total de 17 millions d’euros par an ! par rapport au précédent quinquennat.

Jean-Christophe Cambadélis songeait à vendre le siège historique du parti, rue Solférino, dans le très chic quartier du 7e arrondissement de Paris.

Une vente qui pourrait rapporter entre 60 et 70 millions d’euros ?

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom