PARTAGER

Christian Estrosi, le maire de Nice, n’a pas renoncé à des ambitions nationales !

Et il vient de le prouver en annonçant ce mardi 12 septembre la création d’un nouveau “mouvement d’élus locaux qui se situe entre les Républicains, profondément radicalisés, et une droite macroniste. Nous lançons, après les sénatoriales, pour ne pas interférer dans cette élection, un mouvement d’élus locaux qui veulent se placer au-dessus de la mêlée. Il y a un comité de membres fondateurs d’une cinquantaine d’élus qui illustre la France dans sa diversité. Certains maires restent attachés aux Républicains, d’autres à La République en marche, d’autres encore sont liés aux Constructifs. Aujourd’hui, il y a un vide énorme entre les Républicains qui se sont profondément radicalisés et une droite macroniste. Je suis toujours membre des Républicains. Mais je n’y trouve plus ce qui a constitué le fondement de mon engagement politique, le gaullisme. Si, à l’arrivée, il s’agit de continuer à concurrencer le Front national, à faire de la surenchère et à multiplier les coups de menton, il est évident que ce n’est plus au sein des Républicains que la droite française serait représentée.”

Estrosi futur président ?

S’il y croit !

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom