PARTAGER

C’est plus fort que lui ! Quelques semaines après son départ, l’ex président Hollande refait parler de lui en prenant la parole ce vendredi 21 juillet à Arles.

Qu’avait-il donc de si important à nous annoncer ?  “Dans certaines périodes l’impopularité est nécessairement au rendez-vous et il faut espérer que l’histoire vous rende justice”

“Moi je crois que pour tout président, même celui qui a fait quatorze ans de mandat, (…) François Mitterrand, je suis sûr que quand il est parti il avait quand même de la frustration. L’idée que l’on aurait pu faire davantage, oui, l’idée que les résultats auraient pu apparaître plus tôt, sans doute. Finalement sur un septennat c’était possible”.

“Le temps de la récolte arrive, on le voit bien. J’avais encore sous les yeux des statistiques sur les créations d’emplois au cours du premier semestre, je laisse une situation qui, je crois, peut être utile à mon successeur”.

On notera aussi ce passage destiné à Jean-Luc Mélenchon qui n’est pas cité :”une forme de radicalité politique qui voudrait que l’on puisse faire du renvoi des dirigeants à tout moment un principe fondateur. Je ne suis pas sûr que ce soit le bon moyen, en tout cas ceux qui le proclament sont suffisamment depuis longtemps dans la vie politique pour ne pas avoir été menacés par cette politique”.

Enfin Hollande croit encore en l’avenir du sinistré PS !

“Il y a besoin de formations politiques, et du PS en particulier”.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom