PARTAGER
French President Emmanuel Macron (L) and Chief of the Defence Staff French Army General Pierre de Villiers (R) attend the traditional Bastille Day military parade on the Champs-Elysees in Paris, France, July 14, 2017. Picture taken July 14, 2017. REUTERS/Charles Platiau

C’était prévisible!

Le général Pierre de Villiers a fait l’été au bout de ses menaces et de ses idées, il a démissionné de poste de chef d’état Major des Armées après l’annonce, peu avant le 14 juillet d’une coupe du gouvernement de 850 Millions d’euros dans le budget! ” Je ne vais pas me faire baiser” avec-t-il prévenu avec son franc parler!

La confiance d’une partie de l’Armée envers le gouvernement est bien entamée et elle risque d’avoir des conséquences. Le candidat Macron avait promis qu’il ne toucherait pas à votre budget. Premier couac pour cause de rigueur budgétaire et pas des moindres!

Celui que l’on surnomme aussi le Président Soleil prouve aussi il est plus comme jamais le grand patron de la Grande Muette. Silence dans les rangs, et en marche! Oui mais, la troupe va-t-elle suivre la cadence? Pas sûr …

Son successeur, le général François Lecointre, à la réputation de faire “preuve de courage intellectuel” et risque bien de ne pas trop baisser la garde devant Emmanuel Macron.

D’autant qu’il est suivi par ses fidèles lieutenants: Vincent Desportes, général de division de l’armée de Terre: «  Pierre de Villiers a pris la seule décision possible. Il a perdu sa légitimité en restant en place. C’est la meilleure décision qu’il soit à prendre ».

Le colonel Michel Goya: «  L’affront est tellement important, la trahison tellement important qu’il ait pas d’autres choix. La maladresse est double: sur l’ampute de l’imprévu le budget de l’Armée, la brutalité, et ensuite l’ajoute l’humiliation à la trahison ».

En gros le ressenti est: «Le président élu fait l’inverse du candidat Macron, les militaires se disent:” ce type-là, il nous roule dans la farine.  Il ya un mépris affiché par Emmanuel Macron envers l’institution militaire. On vient il ne connaît rien à l’Armée. Des membres de l’institution au cru Emmanuel Macron pendent la campagne, ils sont profondément déçus aujourd’hui. Sur nous ressort finalement la salade habituelle ». 

Le président Macron qui fait un parcours sans faute pour le moment en est quand même a deux promesses non tenues – suppression de la Taxe d’habitation repoussée-

Jamais deux sans trois? Cela pourrait échauffer encore un peu plus d’autres esprits …

Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement a été nommé: “Ce qu’il fallait pour le ministre du Budget, c’est trouver 4,5 milliards, excusez-moi du peu, d’économies budgétaires. Tous les ministères et contributeurs. Et sur les lignes du ministère des Armées, il ya la possibilité de décaler non pas des salaires, non pas la sécurité, non pas les militaires eux-mêmes, plus de décoring quelques commandes, sur le matériel par exemple, et c’est Pour ça nous avons eu des milliers de millions “.

A suivre done …

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom