PARTAGER

C’est ce qui s’appelle prendre un train en marche…

Manuel Valls quitte ce 27 juin le Parti socialiste, après avoir soutenu Emmanuel Macron dès le premier tour de l’élection présidentielle.

Réélu député de l’Essonne sans l’étiquette du PS, il siégera dans le groupe En Marche.

“Une partie de ma vie politique s’achève. Je quitte le Parti socialiste, ou le Parti socialiste me quitte. Je ne siégerai pas dans un groupe où il y aurait des ambiguïtés, où on ne voterait pas la confiance au gouvernement. Moi je voterai la confiance au gouvernement le 4 juillet prochain.”

Christophe Castaner, le porte Parole du gouvernement a ainsi commenté cette arrivée :

“Il y a quelque chose de très violent dans la situation de Manuel Valls, il y a des critiques qu’on peut exprimer envers lui, mais je trouve qu’il y a une opprobre sur cet homme qui me paraît injuste. C’est à lui de dire s’il veut s’engager à soutenir cette politique, je sais qu’il n’aura pas un rôle éminent, il ne l’a pas souhaité et aujourd’hui la nouvelle génération de la République en marche ne l’accueillerait pas en cela. C’est pourquoi je parle d’une forme d’injustice.”

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom