PARTAGER

Il fallait s’y attendre ! Donald Trump après l’Obamacare a enterré la COP 21.

Les réactions sont vives ! Après celle d’Emmanuel Macron, on noter aussi celle du ministre de la Transition écologique, Nicolas Hulot  qui parle “une forme d’injure à l’avenir mais qui se refuse à croire que l’accord est mort.”

“Les négociations, on ne les reprend pas. On ne remettra pas à plat l’accord de Paris, il restera cette feuille de route en l’état que l’on devait revoir en urgence à la hausse et en aucun cas à la baisse. Non, l’accord de Paris n’est pas mort. C’est un message d’une violence inouïe qui est envoyé à ces millions d’hommes, de femmes et d’enfants qui chaque année, à cause des conséquences des changements climatiques, sont obligés de quitter leur territoire. C’est un message d’une violence inouïe aux familles de ceux et celles qui par millions, meurent chaque année de la pollution due à l’utilisation des énergies fossiles. C’est un message d’une violence inouïe aux générations futures”.

Pour rappel la décision de Donald Trump :”Les Etats-Unis vont se retirer de l’accord de Paris sur le climat qui n’aura pas beaucoup d’impact” sur le climat.Nous sortons, mais nous reprendrons les négociations. Si nous y arrivons, tant mieux, sinon tant pis.”Pour rappel la décision de Donald Trump : “J’ai été élu pour représenter les habitants de Pittsburgh, pas de Paris. Il est temps de mettre Youngstown Ohio, Detroit, le Michigan et Pittsburgh Pennsylvanie, qui compte parmi les meilleurs endroits de ce pays devant Paris, France. L’Inde bénéficiera de milliards de dollars d’aide au développement et la Chine pourra faire ce qu’elle veut pendant 13 ans”.

Barack Obama n’a pas tardé à réagir : “J’estime que les Etats-Unis devraient se trouver à l’avant-garde. Mais même en l’absence de leadership américain; même si cette administration se joint à une petite poignée de pays qui rejettent l’avenir je suis certain que nos Etats, villes et entreprises seront à la hauteur et en feront encore plus pour protéger notre planète pour les générations futures”.

 

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom