PARTAGER

Il aura été l’un de ses plus fidèles lieutenants de la campagne présidentielle.

Emmanuel Macron l’avait nommé ministre mais aujourd’hui la pression continue de monter sur les épaules de Richard Ferrand qui refuse pour autant de démissionner de son poste.

Il est au coeur d’une polémique privée : il aurait loué un local à sa compagne pour le compte des Mutuelles de Bretagne. Son activité de chargé de mission dans cette mutuelle est aussi pointé du doigt.

Le ministre de la Cohésion des territoires peut-il tenir ?

Il en a bien l’intention !

“Tout ce que j’ai fait dans ma vie professionnelle est légal, public, transparent. Je ne suis pas inquiété par la justice, j’ai ma conscience pour moi”.

Selon un sondage, 70% des Français pensent qu’il doit cependant démissionner, se faire élire député pour retrouver un poste de ministre au lendemain des législatives s’il est élu.

Le débat fait rage, mais l’enjeu pour Macron de taille. Doit-il le lâcher ? 

Ferrand refuse de comparer son cas à celui de Fillon :

“Il est face à ses juges, moi, il n’y a pas de plainte”.

Le député du Finistère joue gros ces jours à venir…

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom