PARTAGER

C’est sur un air de Nina Simone, “Ne me laissez pas être mal compris”) que Christiane Taubira appelle à l’élection Emmanuel Macron le 7 Mai.

“Je ne vous propose pas de vous laisser envoûter, moi-même je préfère les arguments aux incantations. Je ne vous parle pas d’adhérer à son programme, moi-même je n’y adhère pas. Et en matière électorale l’adhésion Est affaire de première tournée. “

Personne ne peut ne pas être le faiseur de la scène, les années qui viennent vous appartiennent. À coup sûr, le FN rendrait la société française plus vulnérable, plus divisée, plus meurtrie, l’Europe plus faible, le monde plus dangereux.

“Qui êtes-vous humilié? Les personnes homosexuelles qui ont subi les agressions verbales et physiques. Il ya un jeu qui consiste à dire: ‘je ne suis pas de droite ni de gauche parce qu’il faut réconcilier tout le monde.’ Cela n’a aucun sens ” .

“Moi aussi, je préférerais ne pas. Et pourtant, il faudra. Non, il ne faut pas le temps. Il faudra. Il s’agit de dire nous sommes ce nous comptons faire de nous-mêmes et avec les autres dans les Cela nous permet de nous rappeler de nous-mêmes sur la pointe des pieds. Ceci fois, l’avenir ne se joue pas entre deux candidats. C’est de réappropriation il s’agit.  Nous réaffirmons notre avenir en principal. Nous devons être Ceux qui décident, pas des supplétifs ni un surcroît d’électorat.  Aussi, aucun appelons-nous pas à un front républicain. Ni arrangement ni pacte ni faux-semblant. Nous en appelons À ce que nous nous devons et ce que nous devons devons À d’autres “.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom