PARTAGER

Audrey Pulvar est privée d’antenne par sa direction de CNews qui lui reproche d’avoi signé un texte anti Marine Le Pen sur le HuffPost.

Cette décision a été prise au nom de la “déontologie”, les journalistes ne doivent “pas préciser pour qui ils votent”, a fait valoir CNews.

Audrey Pulvar avait annoncé la couleur dès le titre de son post : “Féministes, nous ne voulons pas du Front National. Nous votons Emmanuel Macron !”

“L’élection de Marine Le Pen serait à la fois une défaite et un danger pour les femmes. Il ne suffit pas d’en être une pour défendre leurs droits”.

Plusieurs personnalités signent avec elle ce texte dont Yvette Roudy, la championne de boxe Sarah Ourahmoune, Julie Gayet, Agnès Jaoui ou Bruno Solo, ou encore la femme rabbin Delphine Horvilleur.

Audrey Pulvar anime les émissions “Le grand journal de la présidentielle” et “Le Grand Rendez-Vous” le dimanche sur CNews.

SOS racisme soutient dans un communiqué la journaliste : “Comme il semble loin le temps où, en 2002, des émissions furent consacrées au danger et à la honte que représente pour la démocratie la présence de l’extrême-droite au second tour de l’élection présidentielle. Non seulement les propos anti-Le Pen n’ont pas été tenus sur l’antenne de CNews mais, en outre, une journaliste ne saurait, au nom de cette prétendue ‘neutralité’, être transformée en speakerine dénuée de toute pensée conforme aux valeurs de la République qui, faut-il le rappeler à la direction de CNews, se nomment ‘liberté, égalité, fraternité’ au moins jusqu’au 7 mai prochain ?”.

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom