PARTAGER

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve devrait faire tomber une tête de son gouvernement.

Il a convoqué ce mardi 21 mars son ministre de l’Intérieur Bruno Le Roux à la suite des révélations de l’émission “Quotidien”  qui a dévoilé que qu’il a fait travaillé avec des CDD ses deux filles mineures comme collaboratrices parlementaires à l’Assemblée nationale.

Bernard Cazeneuve a déjà indiqué : “Lorsqu’on est attaché à l’autorité de l’État, on est impeccable face aux institutions”.

Le ministre a reconnu l’embauche ponctuelle, en contrat à durée déterminée, de ses filles, “sur des étés, notamment, ou des périodes de vacances scolaires, mais jamais en permanence” alors qu’il était député de Seine-Saint-Denis.

Il dément tout amalgame avec l’affaire Fillon : “On parle d’un boulot d’été auprès d’un parlementaire. Et quand il faut faire du classement, quand il faut faire un certain nombre de tâches parlementaires, je trouve que c’est une bonne école de faire ça”.

Le magazine de Yann Barthès a bien enfoncé le clou hier en affirmant que  certains CDD effectués comme assistantes parlementaires ont pu se superposer avec des stages en entreprise ou le temps universitaire, à l’été 2013 pour l’une, 20 jours en mai 2015 pour l’autre.

Le Roux a fait répondre par un conseiller : “Chaque contrat faisait l’objet de missions qui ont été honorées (…), puisque ces missions ont pu être effectuées en horaires renforcés avant et après le stage, et en travail à distance durant le stage (travail de rédaction, mise à jour de fichiers, recherches, etc.) et durant plusieurs jours supplémentaires à l’automne

Bruno Le Roux avait été succédé à Bernard Cazeneuve au ministère de l’Intérieur…

 

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom