PARTAGER
Paris. 24 janvier 2017. Affiche de François Asselineau, prssident de l'Union Populaire Republicaine (UPR) dans les rue de Paris. *** Local Caption *** UPR affiche connecte connexions exterieur infirmieres infirmiers manifestation mobilisation rue sante syndicat union populaire republiquen exterieur

François Asselineau sera bien le candidat – inattendu ? – de cette présidentielle.

Le président fondateur de l’UPR (Union Populaire Républicaine) a obtenu ce vendredi les 500 signatures nécessaires pour se présenter à la présidentielle. Et ce alors que personne n’a entendu parler de lui vraiment jusqu’à présent…

François Asselineau est âgé de 59 ans.

Il est se veut le défenseur de la souveraineté !

Son programme est clair : retour au franc, sortie de l’Otan, “Frexit”, nationalisation de TF1…

Il a réalisé de brillantes études : diplômé d’HEC, il est sorti “deuxième de la voie d’administration économique en 1985 (Promotion Léonard de Vinci)” de l’ENA. Il a commencé sa carrière comme haut-fonctionnaire au sein de l’Inspection générale des finances.

Il a ensuite fait partie de plusieurs cabinets ministériels de droite -Gérard Longuet à l’Industrie (1993) et Hervé de Charette au ministère des Affaires étrangères (1996 à 1997)-.

En 2000, il  se lance en politique. Proche de Philippe De Villiers, il avoue : “J’ai trouvé mes sources d’inspiration chez De Gaulle, Philippe Séguin et le Jean-Pierre Chevènement de l’époque”.

Il est convaincu que “La France est un pays satellite des États-Unis comme la Pologne était un État satellite de l’Union soviétique”.

François Asselineau condamne la xénophobie du FN et met en garde contre un projet qui chercherait à  “monter les Français les uns contre les autres”.

François Asselineau,s’est fait connaitre aussi par  sa rhétorique conspirationniste .

“Je suis prêt à démontrer avec une quantité de preuves historiques que l’Union européenne est un projet américain. Je ne pense pas qu’il soit dingue, mais qu’il utilise le complotisme parce qu’il a compris que c’est ce qui marche sur internet”.

Certains le considèrent aussi comme un candidat du net. Sa page Facebook compte plus de 20.000 abonnés.  Sa page You Tube a plus de 8 millions de vues ce qui lui faire dire qu’il “s’agit du site d’une formation politique le plus visité en France”. .

Son mouvement compte plus de 17.000 adhérents. “En ce moment, on enregistre entre 100 et 150 inscriptions quotidiennes”.

Optimiste il pense aussi aux législatives et il compte bien avoir un candidat dans les 577 circonscriptions.

A suivre donc…

Laisser un commentaire

Entrez votre commentaire
Entrez votre nom